Musique - Musik

" Coeur enchaîné, esprit libre. Quand on enchaîne rudement son coeur et qu'on le tient prisonnier, on peut accorder bien des libertés à son esprit." Nietzsche

 

Superbe.

 

Chaque fois que j'écoute cette chanson,j'ai des frissons. Alors tu ferais mieux d'écouter, juste pour une seconde ! 7 secondes...

Véritable plaidoyer contre tous les racismes. Interprété dans le langage Wolof, en français et en anglais, le titre évoque, «les sept premières secondes dans la vie d’un enfant qui vient de naître qui ne connaît pas les problèmes de racisme et la violence dans notre monde ».

Ne me regarde pas de loin
Ne regarde pas mon sourire, en pensant que je ne sais pas
Ce qui est au-dessus et sous moi
Je ne veux pas que tu me regardes et penses
Que ce qui est en toi est en moi, ce qui est en moi est là pour les aider

Fureur et dureté,
Nous devrions nous bouger, loin de ceux qui pratiquent les mauvais sorts
Pour le soleil et la pierre
Mauvais jusqu'au sang
La bataille n'est pas finie
Même quand elle est gagnée
Et quand un enfant naît dans ce monde
Il n'a aucun concept
Que la couleur de la peau déterminera son destin

Ce n'est pas une seconde
7 secondes de cela
Simplement tant que je reste
J'attendrai
Ce n'est pas une seconde
7 secondes de cela
Simplement tant que je reste
J'attendrai

J'attendrai

J'attendrai

J'assume les raisons qui nous poussent de changer tout,
J'assume les raisons qui nous poussent de changer tout,
J'aimerais qu'on oublie leur couleur pour qu'ils espèrent
J'aimerais qu'on oublie leur couleur pour qu'ils espèrent
Beaucoup de sentiments de race qui font qu'ils désesperent
Beaucoup de sentiments de race qui font qu'ils désesperent
Je veux les portes grandements ouvertes,
Je veux les portes grandements ouvertes,
Des amis pour parler de leur peine, de leur joie
Des amis pour parler de leur peine, de leur joie
Pour qu'ils leur filent des infos qui ne divisent pas
Pour qu'ils leur filent des infos qui ne divisent pas
Changer
Changer

Ce n'est pas une seconde
7 secondes de cela
Simplement tant que je reste
J'attendrai
Ce n'est pas une seconde
7 secondes de cela
Simplement tant que je reste
J'attendrai

J'attendrai

J'attendrai

Et quand un enfant naît dans ce monde
Il n'a aucun concept
Que la couleur de la peau déterminera son destin
Il y a des millions de voix
Il y a des millions de voix
Pour te dire ce qu'elle doit penser
Alors tu ferais mieux d'écouter, juste pour une seconde.

 

Encore une magnifique chanson qui ne prend pas une ride. Les paroles sont de plus en plus d'actualités . Le fric, l'indifférence, le racisme, la violence détruisent l'espoir de la jeunesse. C'est aussi pour cette raison que beaucoup de jeunes reviennent écouter les vieux tubes des années 60, 70, 80. Tout simplement parce qu'aujourd'hui on avance plus. Le temps passe vite, trop vite pour être gâché... 

 

Ah! tendres années 80...

 

Envoûtant, n'est-ce pas ? Quand aux astres, ils sont susceptibles certes mais ils ont tellement besoin qu'on les admire !

 

Robin Gibb,l’un des fondateurs des Bee Gees, n’est plus. Comme beaucoup, ma jeunesse fut bercée par les tubes des Bee Gees. Ne reste que la nostalgie de l'époque.

21 mai 2012

Une des grandes voix de la musique classique vient de s’éteindre. Né en Allemagne en 1925 et détecté à l’adolescence comme un surdoué du chant, Dietrich Fischer-Dieskau commence à donner des concerts en pleine Seconde Guerre mondiale, mais c’est dans les années 1950 qu’il acquiert une dimension internationale. Il était un spécialiste de Schubert, et du lied, un morceau mêlant voix et piano, notamment celui intitulé le Roi des Aulnes.

 

Un froid matin de janvier, un homme assis à une station de métro de Washington DC a commencé à jouer du violon. Il a joué six morceaux de Bach pendant environ 45 minutes. Pendant ce temps, comme c’était l'heure de pointe, il a été calculé que des milliers de personnes sont passées par la gare, la plupart d'entre elles en route vers leur travail. 
Trois minutes se sont écoulées et un homme d'âge moyen a remarqué qu’un musicien jouait. Il a ralenti son rythme, a arrêté pendant quelques secondes, puis se précipita pour respecter son horaire.
Une minute plus tard, le violoniste a reçu son premier dollar : une femme jeta de l'argent dans l’étui de son violon et, sans s'arrêter, a continué son chemin.
Quelques minutes plus tard, quelqu'un s'adossa au mur pour l'écouter, mais l'homme a regardé sa montre et a repris sa marche. Il est clair qu'il était en retard au travail.
Celui qui a apporté le plus d'attention à la prestation musicale fut un petit garçon de 3 ans. Sa mère l’a tiré vers elle, mais le garçon s’est arrêté pour regarder le violoniste.
Enfin, la mère a tiré plus fort et l'enfant a continué à marcher en tournant la tête tout le temps. Cette action a été répétée par plusieurs autres enfants. Tous les parents, sans exception, les forcèrent à aller de l'avant.
Durant les 45 minutes que le musicien a jouées, seulement 6 personnes se sont arrêtées et sont restées à l’écouter pendant un certain temps. Environ 20 lui ont donné l'argent, mais ont continué à marcher à leur rythme. Il a recueilli 32 $. Quand il finit de jouer et que le silence se fit, personne ne le remarqua. Personne n'applaudit, ni n’exprima quelque reconnaissance que ce soit.
Personne ne savait cela, mais le violoniste était Joshua Bell, l'un des meilleurs musiciens au monde. Il a joué l'un des morceaux les plus difficiles jamais écrits, avec un violon une valeur de 3,5 millions de dollars.
Deux jours avant sa prestation dans le métro, Joshua Bell joua à guichets fermés dans un théâtre de Boston où un siège coûtait en moyenne 100 $.
C'est une histoire vraie. Joshua Bell joua effectivement incognito dans la station de métro
Cet événement a été organisé par le Washington Post dans le cadre d'une expérience sur la perception, les goûts et les priorités des gens. L’énoncé était: dans un environnement commun à une heure inappropriée sommes-nous en mesure de percevoir la beauté?
Nous arrêtons-nous pour l'apprécier? Savons-nous reconnaître le talent dans un contexte inattendu?
L'une des conclusions possibles de cette expérience pourrait être: si nous n'avons pas un moment pour nous arrêter et écouter un des meilleurs musiciens au monde jouant la meilleure musique jamais écrite, combien d'autres choses manquons-nous ?

Une voix magnifique, un charme à coupé le souffle et une foi à toute épreuve se sont éteints aujourd'hui. Une étoile de plus au firmament avec une partie de mes souvenirs.

17 mai 2012 

 

Levon Helm est né le 26 mai 1940 à Elaine, Arkansas, il est mort le19 avril 2012 d’un cancer. C'était un musicien et acteur américain, célèbre en tant que batteur du groupe The Band. Ce monde a perdu encore un peu de sa valeur, mais vous reviendrez encore et encore nous enchanter.

 

Compte tenu de l'actualité, je sature un peu ce soir et donc pour me ressourcer rien de meilleur qu'un bon vieux blues dont "Sweet Home Chicago" fait partie. Voilà donc, excusez du peu Eric Clapton, Robert Cray, Buddy Guy, Hubert Sumlin, Johnny Winter et Jimmie Vaughan. Enregistré au Crossroads guitar festival 2010.

Magnifique interprétation de la "Lorelei" de Frantz Liszt.
Lorelei (ou Loreley ou Loreleï) est le nom d'un rocher qui culmine à 132 mètres au-dessus du Rhin à proximité de Sankt Goarshausen (Saint Goarshausen en français) en Allemagne (Rhénanie-Palatinat)1. C'est l'endroit le plus étroit du fleuve sur son parcours. L'avancée du rocher réduit d'un quart la largeur du fleuve. Le courant très violent et les nombreux rochers immergés ont causé de nombreux accidents de navigation.
Loreley est aussi le nom d'une nixe (nymphe de la mythologie germanique) qui attire les navigateurs du Rhin à la perdition par ses chants. Cette légende de la Lorelei sur son rocher a inspiré de nombreux artistes. Le rocher de la Loreley est maintenant un site touristique très fréquenté, tant pour la beauté des lieux que pour la légende qui l'entoure.

Du temps qui passe...y a urgence.
"Les gens, il conviendrait de ne les connaître que disponibles 
A certaines heures pâles de la nuit
Près d'une machine à sous , avec des problèmes d' hommes simplement 
Des problèmes de mélancolie
Alors, on boit un verre , en regardant loin derrière la glace du comptoir
Et l'on se dit qu'il est bien tard..."

Le Roi des aulnes (Erlkönig en allemand) est un poème de Johann Wolfgang von Goethe écrit en 1782.
La créature évoquée dans le poème est un Erlkönig, personnage représenté dans un certain nombre de poèmes et ballades allemandes comme une créature maléfique qui hante les forêts et entraîne les voyageurs vers leur mort.
Il a été mis en musique en 1815 par Franz Schubert.

 

J'ai dans les bottes des montagnes de questions. Où subsiste encore ton écho...

Que de souvenirs reviennent à la mémoire avec ces quelques notes, mais quelles notes. merci Carlos.

Alain Bashung - La nuit je mens.

J'ai dans les bottes des montagnes de questions.
Où subsiste encore ton écho...

 

 

Sylvie Guillem dans un ballet de Maurice Béjart sur le Bolero de Ravel (Tokyo 2009)

Autre époque, autre musique, mais de l'Art et encore un magnifique hymne à la Femme.

 

Et toujours Freddy, bien entendu....

 

Queen + Bejart : "i was born to love you "

Pour les nostalgiques comme moi de Queen avec Freddie Mercury et de Maurice Béjart et ses balets...

 

Thomas Fersen

 

 

LES ANNEES 1980

Nostalgique ! Non, pas du tout... et vous ?
200 km/h sur l'autoroute du sud, (la vitesse n'était pas encore un délit), la musique à fond...

PROPAGANDA

DAVID BOWIE

JEAN FERRAT

la chanson française vient de perdre son dernier monument après Brel et Brassens c'est au tour de Jean Ferrat de partir. Qui saura dire d'aussi belles choses maintenant, il va nous manquer.
j'aimerais que tous les hommes qui enferment leurs femmes derrière une burka, écoutent cette chanson et méditent.
Adieu Jean, tu es un géant. Ta voix et ta poésie ne cesseront de me ravir.

SERGE REGGIANI

LEO FERRE

grand rêveur français d'un certain anarchisme.
Cette chanson, c'est cependant tout autre chose... Dès 1969 : l'une des premières chansons désirantes, tanguantes et chaloupées, où vibrait la sensualité venue au vent de 68.
Le slow durait 4 minutes. C'était court... Pudique, on s'arrêtait aux frontières timides de notre liberté neuve.
Et pourtant - ados de 70-71, on découvrait que ce désir, ce toucher, sont
possibles... L' émerveillement de Ferré devenait le nôtre.

Sylvie Vartan - Irresistiblement 

 

J.S. Bach - Cantata BWV38-178 

Joe Cocker - Live à Woodstock en 1969 

 Graeme Allwright - Dommage

 Graeme Allwright -

 Rosenstolz - Gib mir Sonne

 Freiburger Barock Orchester - Brandenburgische...

 Adolf - Je suis seul dans mon bonker